Œuvres / La Magie Empathique / Rachele Qui Se Cache et Qui Se Vante

une grosse femme
Gwenn Seemel
Fat Shaming sur l’Herbe (Rachele Qui Se Cache) et Superfat Crop Top Girl Gang (Rachele Qui Se Vante)
2017
acrylique sur coton piqué
chaque œuvre 46 centimètres de diamètre

$1800  |  $1800

Rachele Cateyes m’a rencontrée chez Fat Fancy, un magasin de vêtements rétros pour les personnes grosses à Portland, dans l’Oregon, où nous vivions toutes les deux à l’époque. Je l’avais envoyé un courrier électronique à travers son blog d’artiste où elle écrivait et dessinait le fait d’être grosse et fabuleuse, et où elle vendrait plus tard son superbe livre à colorier Superfat Crop Top Girl Gang.

Mon invitation l’intéressait, mais avant qu’elle accepte de participer dans la série, elle voulait me rencontrer en public. Elle avait besoin de confirmer que j’étais ce que je disais, et non pas un des milliers de gens sur Internet qui la harcelait parce qu’elle refusait d’avoir honte de son corps.

Sa méfiance était normale. En tant que femme qui publie régulièrement ses opinions sur la toile, j’ai reçu ma part de mots haineux. Mais en parlant plus avec Rachele, j’ai compris que ses détracteurs appartiennent à un groupe plus large et que leur vitriol est sur un autre niveau. Être grosse et heureuse veut dire être une révolution en chair et os.

Vous pouvez voir la réalisation de Fat Shaming sur l’Herbe ou regarder une vidéo qui parle du Superfat Crop Top Girl Gang.

portrait peint en acrylique
détail
portrait peint en acrylique
détail