Œuvres / La Magie Empathique

Il est probable que vous utilisez déjà la magie sympathique dans votre quotidien. C’est dans la photo de vous soigneusement posée que vous postez pour votre profil sur les réseaux sociaux. C’est dans les images de personnes en forme que vous affichez sur le frigo pour vous encourager de ne pas trop manger ou dans les tableaux de visualisation que vous faites pour vous aider à vous concentrer sur la vie que vous voulez vivre. Pour certains, c’est même dans l’image du pape ou du dalaï-lama qu’ils mettent dans leurs foyers, en espérant que la sainteté de ces hommes les imprègne à travers la photo.

La magie sympathique est présente chaque fois que vous utilisez une image de quelque chose afin d’inviter cette chose dans votre vie. La Magie Empathique, alors, est composée de portraits qui sont censés inspirer un désir de mieux comprendre pourquoi les gens qui ne vous ressemblent pas font les choses comme ils les font. C’est la reconnaissance qu’avec empathie vous ne prétendez pas que vous savez ce que c’est que d’être quelqu’un d’autre: vous admettez que vous n’avez aucune idée et puis vous les écoutez pour apprendre.

La série est une collection de portraits d’individus ou de couples qui ont chacun un aspect de leur apparence ou de leur personnalité qui a tendance à être vu comme un désavantage. Les sujets sont peints deux fois: une fois comment ils se cachent ou comment ils estiment qu’ils devraient se cacher, et une fois comment ils s’exhibent ou comment ils souhaitent s’exprimer. Les participants comprennent des personnes handicapées, des personnes âgées, des personnes grosses, des personnes avec beaucoup de poils, des personnes qui luttent avec la maladie mentale, des personnes de couleur, des personnes asexuées, des personnes queers, et des mères seules—et ces identités existent souvent chez le même individu, puisque nous sommes des êtres complexes.

La Magie Empathique est destinée à ceux d’entre nous qui croyons que nous acceptons les autres, tout en affirmant que si quelqu’un est gros, c’est qu’il est un mauvaise santé, qu’un dos poilu est laid, et que la maladie mentale n’est qu’une excuse pour quelqu’un qui réagit de façon exagérée. Cette collection est pour le juge et le jugé en chacun de nous.

Bust Magazine en ligne, Gwenn Seemel
capture d’écran de Bust

“Seemel veut créer un monde plus empathique à travers son art.”

- l’éditeur, Bust, juin 2017

“Les peintures circulaires de Seemel sont des hommages sincères aux idiosyncraties des gens qu’elle admire.”

- Billy Anania, Asbury Park Press, juin 2017

“Les œuvres de Seemel sont aussi complexes que ses sujets.”

- Jacqueline Klecak, NJ Monthly, juin 2017

Gwenn Seemel à un vernissage pour une expo de son art
photo par David Vanadia

La Magie Empathique a été exposée en juin 2017 à la MT Burton Gallery à Surf City, dans le New Jersey. En 2019, la collection sera explosée au Lyceum Hall de Burlington, dans le New Jersey. J’ajoute toujours des portraits à la série et elle est disponible pour exposition.