Blog / 2021 / Utilise-le: Un Message de la Part de l’Artiste Italienne Alessia Babrow

28 mai 2021

Alessia Babrow Gesù Cristo Risorto
Alessia Babrow Gesù Cristo Risorto

En 2019, l’artiste italienne Alessia Babrow a créé cette image de Jésus, son gros cœur arborant la phrase “just use it.” Ces mots font référence à la formule de Nike “just do it” mais ils sont traduits ainsi: “utilise-le.” Cette œuvre provient d’une série de personnages religieux comme le Bouddha et Ganesh, tous avec le même cœur élargi et son message émouvant, en partie directive et en partie supplication.

Eh bien, le Vatican a pris Babrow au mot: il l’a utilisée—l’image, pas leur cœur—sans demander à l’artiste la permission ni effectuer de paiement. Gesù Cristo Risorto apparaît sur les timbres de Pâques 2020 du Saint-Siège.

Un an plus tard, Babrow poursuit le Vatican, qui, semble-t-il, n’a même pas essayer de trouver l’auteur de l’image en 2020 lorsque le timbre est sorti, et qui a également ignoré la demande initiale de Babrow que le Saint-Siège négocie avec elle les conditions d’utilisation.

l’œuvre d’Alessia Babrow sur les timbres du Vatican
l’œuvre d’Alessia Babrow sur les timbres du Vatican, photo par Andrew Medichini

Bien qu’il ne s’agisse pas du comportement le plus écœurant de la part d’une église qui agresse nos enfants et protège des criminels probablement depuis son début, la négligence du Vatican en matière de droits d’auteur m’inquiète quand même. Surtout si l’on considère à quel point l’église est autoritaire au sujet de ce qu’elle compte comme sa propriété intellectuelle. Le Saint-Siège revendique le droit de contrôler beaucoup d’images: des plafonds de la Chapelle Sixtine à la personne du Pape lui-même. Si cela semble un peu louche, c’est parce que ça l’est, mais, lorsque vous êtes votre propre petit pays dirigé par un chef infaillible, votre version de la réalité peut facilement se transformer en absurdités.

Pour nous qui habitons à l’extérieur de cette théocratie, la situation n’est pas bien compliqué. La plupart d’entre nous n’avons pas besoin d’une loi pour préciser à quel point il est villain de s’approprier l’œuvre d’un artiste. Quiconque a un cœur sait déjà que les créatifs doivent être rémunérés pour leur travail.


Ce billet de blog vous fait-il penser à quelque chose? Vous avez une question à propos de mon art ou ma carrière? Vous voulez dire bonjour?

CONTACTER


Inscrivez-vous à ma liste de diffusion spéciale pour recevoir un email chaque fois que je publie un nouvel article.

S’ABONNER


Si vous avez apprécié ce billet de blog, Ko-fi vous permet de faire un don. Chaque dollar vaut un milliard pour moi!

POURBOIRE