Œuvres / Swollen

Le titre de cette collection, Swollen, veut dire “gonflé” mais ça n’a pas le même sens. En anglais, le mot peut avoir une certaine poésie.

L’art du portrait et la méthode scientifique semblent avoir peu en commun, mais c’est en faisant un amalgame de ces deux approches que, en l’espace d’un an, j’ai découvert ce que signifie “être femme.”

Raisonnant que la femme est une femme à partir des changements physiques qu’elle subit, j’ai rassemblé sept sujets d’étude. La puberté et le mariage, la grossesse et la ménopause, ainsi que les opérations d’augmentation des seins et de changement de sexe—masculin au féminin—toutes ces transitions ont été la concentration de mes recherches. J’ai peint un portrait de chaque sujet avant le changement, et, un an plus tard, un portrait pour marquer l’après.

Observant scrupuleusement la méthode scientifique, j’ai peint aussi deux portraits d’un sujet qui n’a subi aucun changement physique au cours de l’année de l’expérience: je me suis peinte. Je suis devenue l’objet de contrôle de ma propre expérience, et, dans un de ces moments délicieux de synthèse inattendue, j’ai appris ce que les scientifiques savent depuis longtemps. L’essentiel est de poser la bonne question.

tableau par Gwenn Seemel, photographié avec le sujet du portrait’ par Stephanie Yao
photo par Stephanie Yao avec The Oregonian

“Même si ses portraits sont de ses sujets, regarder assez longtemps et vous verrez qu’ils ont une façon intéressante de devenir une quête pour comprendre le monde.”

- Inara Verzemnieks, The Oregonian, juillet 2007

“Le sujet est impatiente de voir comment Swollen capte ses changements intérieurs et extérieurs. Quoique le sujet pense des portraits, Seemel espère une réaction passionée.”

- Jim Radosta, Just Out, juillet 2007

“Seemel est plus qu’un portraitiste, elle s’attaque aux questions fondamentales de la vie, avec pour armes toile et pinceaux.”

- Vanessa Nix, PDX Magazine, juillet 2007

l’artiste féministe Gwenn Seemel avec le sujet de son portrait, photo par Stephanie Yao
photo par Stephanie Yao avec The Oregonian

Cette collection a été exposée en juillet 2007 à la Littman Gallery de Portland State University à Portland aux États-Unis.