Blog / 2021 / Toujours Queer, Toujours Questionnant

5 avril 2021

[transcription]

Je travaille toujours sur le livre à propos du portrait pour lequel j’ai interrompu ma pratique artistique à la fin de l’année dernière. Comme La Magie Empathique est une grande partie du livre, je réfléchis beaucoup aux œuvres dans cette série, y compris au double portrait présenté dans cette vidéo. Pour en savoir plus sur la façon dont j’ai rencontré Clarissa et Thrash, allez ici ou regardez les images de la séance photo fétiche dont j’ai parlé dans la vidéo.

fan art Wonder Woman, une maîtresse avec son esclave par l’artiste indépendant Gwenn Seemel
Gwenn Seemel
Interdiction aux Moins de 18 Ans (Clarissa et Thrash Qui Se Vantent)
2017
acrylique sur coton piqué
46 centimètres de diamètre
TRANSCRIPTION

J’avais trente ans et quelques avant de trouver ma communauté.

Au lycée, je m’habillais comme hippie, mais je ne fumé pas le cannabis, alors les hippies ne me faisaient pas vraiment confiance. Arrivant à l’université, je me souviens avoir hâte d’enfin me retrouver parmi des gens qui aimaient étudier autant que moi, mais j’ai vite découvert que nous, les nerds, n’étaient toujours pas cools, même à la fac.

Plus tard, quand je suis devenue artiste professionnel, je me suis dit: “Ouais! Enfin, voici ma communauté!” Mais les artistes sont un groupe diversifié, et on ne m’acceptait toujours pas. Parce que j’étais indépendante ou parce que je faisais des portraits—il y avait toujours des raisons pour lesquelles je ne trouvais pas ma place.

Quand j’ai commencé à remettre en question le droit d’auteur, on a commencé à m’invitée dans une nouvelle communauté, le mouvement du logiciel libre et de la culture libre. Dans cette communauté on trouve des gens dans divers domaines qui ne sont pas convaincus par le concept de propriété intellectuelle. Cette fois, j’ai été littéralement invité dans la communauté. J’étais invité à faire conférence après conférence.

Ceci dit, j’étais généralement l’épice artistique (on va dire) d’un programme plutôt penché sur la technologie. Mais lors d’une conférence en particulier, je n’étais pas la seule épice. Clarissa, la dominatrice de cette image, faisait un talk sur la façon dont le porno stimule la créativité, l’innovation, et la liberté sur internet.

Je me suis immédiatement liée d’amitié avec elle et, quelques mois plus tard, je l’ai rencontrée pour la photographier et l’interviewer pour ma série La Magie Empathique. Elle a décidé que si j’allais exprimer quelque chose sur la marginalisation du monde fétiche, je devrais l’accompagner pour une séance photo. C’est ainsi que j’ai rencontré Thrash, le masochiste dans cette image.

J’ai passé un après-midi à parler avec eux et à les observer dans leurs jeux, et j’ai compris que j’avais enfin trouvé ma communauté. Non pas parce que je sache quoi que ce soit au sujet du BDSM, mais parce que tout ce qui est queer me rend heureuse. Ma communauté est composée de quiconque remet en question les idées traditionnelles ou les connaissances acceptées et essaie de voir au-delà des paradigmes avec lesquels ils ont été élevés.

Cette vidéo existe grâce à l’encouragement et aux micro-dons de ma communauté!


Peut-être que ce billet de blog vous fait penser à quelque chose? Ou vous avez une question à me poser? Je serais ravie de recevoir un petit bonjour de votre part!

CONTACTER


Inscrivez-vous à ma liste de diffusion spéciale pour recevoir un email chaque fois que je publie un nouvel article.

S’ABONNER


Si vous avez apprécié ce billet de blog, Ko-fi vous permet de faire un don. Chaque dollar vaut un milliard pour moi!

POURBOIRE


Vous aimerez observer ma technique de près et poser des questions en direct? Mon atelier est ouvert sur Twitch tous les lundis et jeudis.

ME REJOINDRE