Blog / 2020 / Toute Presse N’est PAS Bonne Presse.

7 février 2020

Mon art a été mentionné dans un article de Newsweek. Je sais que normalement ça se fête, mais, en ce moment, le but est de ne pas tomber dans les pommes.

Toute presse n’est pas bonne presse quand une institution artistique censure votre art puis ment à la presse pour donner l’impression que c’est de votre faute.

le portrait de Donald Trump
Gwenn Seemel
Hello Sh*tty, Disponible dans une Maison Blanche près de Chez Vous! (Attrape-le par sa Chatte.)
2017
acrylique sur toile
76 x 76 centimètres
(En savoir plus sur la réalisation de cette image ici.)

Résumé rapide: l’année dernière, j’ai propsosé de montrer des peintures dans une exposition intitulée Love and Fear organisée par Studio Montclair Inc. à la bibliothèque publique de Montclair. SMI a choisi plusieurs de mes œuvres, mais m’a demandé de modifier le titre de celle montrée ci-dessus pour enlever le juron—“sh*tty” veut dire “merdique.” J’étais d’accord pour renommer le tableau Hello Kitty President, car j’étais ravie d’avoir trouvé un lieu pour l’exposer.

SMI a installé tout la collection, y compris Hello Sh*tty, puis a supprimé Hello Sh*tty une demi-heure plus tard, invoquant des mécènes mécontents de la bibliothèque et une supposée règle contre les jurons dans les image affichés sur les lieux. Ils ont fini par réinstaller la toile après la publication d’un article dans Newsweek à propos de la censure.

Dans cet article, un représentant du Studio Montclair a déclaré que “le titre de la toile sur toute notre documentation était ‘Hello Kitty,’” ce qui implique que j’avais trompé l’institution sur le sujet de l’œuvre. C’est faux. SMI connaissait le titre original, et leur message me demandant de renommer la peinture le prouve. Lorsque ce premier article est sorti il y a dix mois, j’ai demandé au Studio Montclair de contacter Newsweek pour corriger le mensonge. Ça n’a pas été fait.

Aujourd’hui, Newsweek répète la fausse déclaration dans son nouvel article sur un autre artiste anti-Trump, une étudiante qui a été censurée par son université. Ce qui me laisse avec ces questions:

Quels mensonges pour détourner la responsabilité pourraient tourbillonner autour de cet autre artiste? Se remettra-t-elle jamais d’avoir été jetée aux loups par une institution lâche?

Je ne me suis pas encore remise et j’ai eu la confiance de seize ans en tant qu’artiste professionnel pour me soutenir lorsque des institutions censées se soucier de la liberté d’expression—un collectif d’artistes et une bibliothèque publique—ont essayé de me blâmer pour leur censure de mon art.

Dans un sens, je leur comprends. Les institutions sont terrifiées par le dictateur qui squatte actuellement dans la Maison Blanche. Mais devinez quoi? Moi aussi! Et, à en juger par son art, cette étudiante, elle aussi a peur. Et elle et moi avons bien plus à perdre que des institutions si Trump décide de nous cibler.

Donc, à toutes les institutions qui ont du mal à s’abstenir de censurer l’art anti-Trump ou qui ne semblent pas s’empêcher à transformer les artistes en bouc émissaire lorsqu’ils sont surpris en train de retirer des œuvres controversées, voici mon message:

Arrêtez de dire aux artistes qu’ils devraient savoir mieux. Assumez la responsabilité de ne pas prêter d’attention à l’art qui est affiché dans votre bâtiment jusqu’à ce que la presse se présente. Assumez la responsabilité quand vous communiquez mal entre vous et avec les artistes. Assumez votre propre peur, car les artistes en ont assez de la garder pour vous.

MISE À JOUR

10 février 2020

Newsweek a corrigé les deux articles, préservant le mensonge du Studio Montclair dans le premier, mais précisant que c’était un mensonge et que je ne cherchais pas la censure en donnant de différents titres pour ma toile.

Je ne sais pas ce qui a poussé le journal à faire cela aujourd’hui, alors qu’il a ignoré ma demande il y a dix mois. Peut-être que cette lettre ouverte au Studio Montclair, à la bibliothèque publique de Montclair, et à d’autres institutions lâches a également servi de lettre ouverte à Newsweek?


Ce billet de blog vous fait-il penser à quelque chose? Vous avez une question à propos de mon art ou ma carrière? Vous voulez dire bonjour?

CONTACTER


Inscrivez-vous à ma liste de diffusion spéciale pour recevoir un email chaque fois que je publie un nouvel article.

S’ABONNER


Si vous avez apprécié ce billet de blog, Ko-fi vous permet de faire un don. Chaque dollar vaut un milliard pour moi!

POURBOIRE