Blog / 2016 / Le Respect et la Communication, Nécessaire pour une Exposition Réussie

1 septembre 2016

Après qu’une bibliothèque a censuré mon art en juillet, j’étais dégoûtée par la foi que j’avais eu dans l’institution de la bibliothèque. J’étais blessée par la discrimination et épuisée par la conversation autour de l’histoire étrange que je venais de vivre.

En plus, j’attendais une autre décéption. La bibliothèque qui m’avait invitée puis insultée n’était pas seule. Une autre bibliothèque dans le comté m’avait aussi demandé d’exposer Le Crime Contre Nature, et je n’arrivais pas à croire que la deuxième bibliothèque se comporterait mieux que la première.

mante religieuse d’Afrique
Gwenn Seemel
La Femme Fatale (La Mante Religieuse d’Afrique)
2012
acrylique sur bois
25 x 25 centimètres

Mais elle m’a surprise! La deuxième bibliothèque vient de confirmer l’exposition, en m’indiquant une préférence pour certaines œuvres par rapport à d’autres. Apparemment les trois images présentées dans cet article plairont moins à leurs clients.

Cette recommandation me soulage. Je suis contente d'avoir une meilleure idée de mon public, parce que je refuse d’exposer mon art dans un endroit où il n’est pas le beinvenu. Si j’essayais d’humilier une institution pour la forcer à montrer mon art ou à me permettre de montrer tout mon art, j’aurais peut-être le soutien de ceux qui sont déjà complétement d’accord avec moi. Mais la conséquence c’est qu je ne ferais qu’approfondir la peur et la colère de ceux qui étaient obligés à regarder mon art contre leur gré.

une lionne qui chasse
Gwenn Seemel
Le Gagne-pain (Le Lion)
2012
acrylique sur bois
25 x 25 centimètres

L’art doit inspirer une conversation, poser des questions sans donner des réponses. Il invite le public à participer dans la création de la culture et de notre identité commune.

bonobos comme Gustav Klimt
Gwenn Seemel
Le Baiser (Le Bonobo)
2012
acrylique sur bois
25 x 25 centimètres

Est-ce que j’aurais aimé que la bibliothèque homophobe considère que les enfants de sa communauté sont exposés à la pornographie très jeune et qu’interdire à ces enfants d’apprendre la biologie est stupide? Oui.

Mais, moi toute seule, je ne peux pas la persuader de réévaluer ce qu’une bibilothèque peut faire pour améliorer sa communauté. C’est à nous tous—vous, moi, la bibliothèque qui va exposé mon art, et ceux qui croient que l’éducation est le remède et non l’ennemi—de changer le monde ensemble.

S’ABONNER!

Recevoir un message chaque fois que je publie un nouvel article. Envoyez-moi un email pour vous inscrire.

CONTACTER

SOUTENIR MON ART!

Les micro-dons sont le carburant qui fait marcher cette machine à créativité. Je reçois chaque dollar comme un milliard de dollars.

DONNER