Blog / 2016 / Défier Goliath

25 mai 2016

En 2014, j’ai fait une conférence TEDx en Suisse, travaillant avec la super équipe TEDxGeneva pour la faire. En 2015, YouTube a admis une fausse demande de copyright sur mon téléchargement de mon talk de la part de TED—l’organisation qui décide qui peut faire les conférences TEDx. Avec cette demande, TED a pu mettre des pubs sur ma chaîne YouTube. En 2016, tout récemment, TED a enfin laissé tomber sa demande.

YouTube message
capture d’écran d’un message de la part de YouTube

J’ai gagné, mais la victoire m’a coûté. TED et YouTube ont incité cet argument automatiquement, en utilisant un logiciel pour surveiller les images et peut-être un ou deux êtres humains qui ont réussi à tapper sur la touche “entrée” sans vraiment regarder ce qui se passait. Mais la dispute était beaucoup plus importante pour moi. Comme tous les freelances qui se retrouvent ciblés par des entreprises massives, j’ai dû passer beaucoup de temps non rémunéré pour corriger leur erreur.

Et en fin de compte, je doute que mon effort a su impressionner les gens qui travaillent à ces entreprises. TED et YouTube vont continuer à produire des demandes fausses pour énerver les freelances et gaspier leur temps.

Gwenn Seemel TEDx talk
image qui a fait partie de mon talk

Dans ma lutte pour avoir contrôle de ma propre plate-forme, j’ai dû tolérer des réactions surprenantes de la part de personnes qui travaillent pour la presse et dans la technologie. La majorité d’entre eux m’ont renvoyé sans trop y penser ou ils m’ont expliqué que TED ne ferait jamais une telle erreur. Certains d’entre eux voulaient absolument que je sâche que mon argument était idiot, et que moi aussi je le suis.

Je me demande comment TED inspire tant de confiance en ces gens-là. Est-ce qu’ils croient vraiment que TED appréciera leur loyauté? Est-ce qu’ils pensent TED la remarquera? Ou bien pensent-ils tout simplement que la petite personne ne peut jamais avoir raison quand il y a une dispute avec une institution?

Heureusement, tout le monde n’a pas été hypnotisé par les marques importantes que sont TED et YouTube. Par exemple, j’ai rencontré l’équipe impressionnante de Copy-Me, qui avait seulement de belles choses à dire à propos de leur exprérience TEDx mais qui était quand même prête à essayer de démêler pourquoi TED me faisait toute cette comédie. Et j’ai rencontré Megan Hustad qui a écrit cet excellent article sur l’organisation TED—un article qui lui a valu beaucoup de mots méchants de la part des puristes de TED.

Même si je suis toujours trop agacée pour fêter le fait que TED et YouTube vont enfin me laisser tranquille, au moins maintenant je sais que je ne suis pas seule. Et j’ai pu protéger mon public contre les pubs, une façon ignoble de gagner de l’argent que TED et YouTube aiment tellement. Trouver des alliés et prendre soin des gens qui apprécient mon art: ce sont deux bonnes raisons pour se battre même si on ne gagne jamais quand on se dispute avec les entreprises.

INBOX IT!

Receive an email every time I publish something new on my blog. Email me to sign up.

EMAIL ME

SUPPORT MY ART!

Microdonations are the fuel powering this art machine. Every dollar you give is worth a bajillion to me.

DONATE