Blog / 2015 / Une Lettre aux Guerriers du Droit d’Auteur

26 mars 2015

Il y a quelques mois, mon blog sur Redbubble a été ciblé par plusieurs défenseurs du droit d’auteur, dont l’un a été particulièrement condescendant, et cela m’a inspirée à écrire cette lettre.

À ceux qui défendent avec passion le droit d’auteur et croientt qu’il sert aux artistes, voici ce que j’ai à vous dire:

Mes articles et mes vidéos à propos de la culture libre ne sont pas destinés à vous. Si vous choisissez quand même de les commenter, s’il vous plaît soyez respectueux. Et sachez que je n’ai pas l’intention de vous agacer avec mon opinion parce que je n’ai pas l’intention de parler avec vous du tout sur ce sujet.

De plus, il est important to reconnaître que je n’ai pas renoncé à mon droit d’auteur sur un caprice. Je suis arrivée là après des années d’étude et de réflexion approfondie, ce qui est—je l’espère!—comment vous aussi êtes arrivés à votre position. En fait, je suis certaine que nous sommes d’accord sur ce sujet: la plupart des artistes pourraient réfléchir un peu plus sur le droit d’auteur. Et nous les invitons à le faire, chacun à notre manière!

Pourtant, une conversation à propos du droit d’auteur entre nous ne servira à rien. Je fais l’effort régulièrement de regarder ce que les défenseurs du droit d’auteur disent parce que vos arguments m’intéressent, mais je refuse de discuter directement avec vous parce que le potentiel de vitriol est épuisant.

Tout cela pour dire: parlons de quelque chose d’autre! Nous sommes artistes, tous les deux, avec beaucoup d’expériences en commun. On ne devrait pas avoire trop de mal à trouver un sujet passionnant.

Mickey Moïse
une illustration de mon livre Vous Partagez Bien

Je culpabilise un peu à propos de cette lettre. Je n’aime pas couper la conversation, mais, dans mon expérience, la plupart des guerriers pour le copyright ne sont pas capable de parler d’une manière productive sur ce sujet. Avant, j’essayais d’engager avec eux, et, trop souvent, la réponse n’était pas seulement fâchée mais aussi méchante.

(Pour la minorité parmi les défenseurs du droit d’auteur qui peuvent être plus aimable, je m’excuse d’avoir dessiner cette ligne, mais je tiens à elle quand même.)

Mickey Mouse avec un copycat
une illustration de mon livre Vous Partagez Bien

Ceci dit, je suis également fière de cette lettre. Elle montre que je sais exactement qui est mon public pour mes vidéos, mes articles, et mon livre sur la culture libre: ceux qui ne font pas attention au droit d’auteur parce que l’idée même de cette loi leur ennuie et semble inutilement compliquée et sans importance. Je tiens à les inciter à y réfléchir pour comprendre ce qu’ils croient vraiment.

Et ma réussite en tant que défenseur de la culture libre provient du fait que je reconnais qui sont parmi mon public’on communique mieux quand on sait avec qui on parle.

C’est une bonne leçon pour moi en ce qui concerne mon art en général, parce que là je suis moins sûre. Espérons, cependant, que je ne serai pas pour longtemps. Cette lettre aux guerriers du copyright me donne envie d’écrire des lettres similaires à d’autres groupes qui ne font pas partie de mon public.

Pour en savoir plus sur la culture libre en général il y a les Rencontres Mondiales du Logiciel Libre cet été à Beauvais en France. Je fais un talk (en français!) le 8 juillet.

Rencontres Mondiales du Logiciel Libre
du 4 au 10 juillet
Antenne Universitaire de l’Université de Picardie Jules Verne
Beauvais, France


Ce billet de blog vous fait-il penser à quelque chose? Vous avez une question à propos de mon art ou ma carrière? Vous voulez dire bonjour?

CONTACTER


Inscrivez-vous à ma liste de diffusion spéciale pour recevoir un email chaque fois que je publie un nouvel article.

S’ABONNER


Si vous avez apprécié ce billet de blog, Ko-fi vous permet de faire un don. Chaque dollar vaut un milliard pour moi!

POURBOIRE