Blog / 2014 / Comment Je Suis Arrivée à TEDxGeneva

18 avril 2014

La semaine dernière, j’étais conférencière à TEDxGeneva, et, pendant que j’étais là, j’ai trouvé la réponse à la question “comment avez-vous fait pour être invitée à faire un discours en Suisse?”

portraits peints en acrylique
Gwenn Seemel
Papa et Maman
2006
acrylique sur toile en patchwork et sur toile
51 x 102 centimètres (les deux ensemble)

Comme tous mes succès, l’histoire commence avec ces deux magnifiques personnes, mes parents. Dans ce cas en particulier, je cite leur participation parce que sans eux je ne serais pas bilingue. Mon père est américain et ma mère est française.

portrait d’un homme endormi
Gwenn Seemel
Dreaming
2013
acrylique sur bois
15 x 15 centimètres

Et puis il y a cet homme. Il est impliqué dans toutes les bonnes choses dans ma vie, et, quand on parle de Genève, je reconnais mon amour parce qu’il me pousse à aller toujours plus loin avec mon art. Les rêveurs rêvent mieux en paires et en communautés.

OWNI
capture d’écran de OWNI

Quand je réduis la portée de l’enquête, j’arrive à Twitter. Il y a quelques années, j’ai commencé à bloguer régulièrement sur la culture libre, et je le faisais en anglais et en français. Je pense que c’est grâce à la magie des hashtags que mes efforts sont venus à l’attention de Lionel Maurel, un journaliste et défenseur de la culture libre. Plusieurs fois maintenant, il a écrit au sujet de mon art sur OWNI.

Pierre Selim photo
photo par Pierre Selim

Et, soit à travers ces postes ou par l’intervention directe de Maurel, mon art et mon activisme ont fait partie de la célébration annuelle du domaine public en janvier dernier, une conférence organisée par Wikimédia France. C’est là où Alexis Kauffman—fondateur de Framasoft et l’homme qu’on voit sur cette photo—a entendu parler de ce que je fais.

Lorsque l’organisateur de TEDxGeneva et le président de la fondation ynternet.org, Théo Bondolfi, a demandé à ces amis s’ils connaissaient des artistes qui parlent de la culture libre, Alexis a pensé à moi.

TEDxGeneva Gwenn Seemel
photo par TEDxGeneva

Autrement dit, j’ai eu la possibilité d’être conférencière à un super événement TEDx pour trois raisons:

  1. je me bats tous les jours pour les choses qui me passionnent—l’art, la liberté, et la générosité.
  2. je suis au bon endroit au bon moment parce que je fais la promotion de mon art au quotidien.
  3. j’ai beaucoup de chance.

Et même si n°3 est généralement inutile sans n°1 et n°2, la passion et le travail acharné ne vous mèneront nulle part sans beaucoup de chance. Et c’est quelque chose que j’essaie de garder à l’esprit, parce qu’en admettant le rôle du hasard dans ma vie j’arrive à être plus empathique, humble, et reconnaissante. Quand j’accepte combien la chance joue dans le succès, je retrouve un émerveillement et une joie qui me sont précieux.


Ce billet de blog vous fait-il penser à quelque chose? Vous avez une question à propos de mon art ou ma carrière? Vous voulez dire bonjour?

CONTACTER


Inscrivez-vous à ma liste de diffusion spéciale pour recevoir un email chaque fois que je publie un nouvel article.

S’ABONNER


Si vous avez apprécié ce billet de blog, Ko-fi vous permet de faire un don. Chaque dollar vaut un milliard pour moi!

POURBOIRE