Blog / 2013 / La Séance de Photo Fétiche

17 octobre 2013

En septembre, je suis allée à la côte est des États-Unis pour faire une conférence à l’American Association for the Advancement of Science à Washington, rencontrer des clients, et faire des interviews avec des sujets pour ma prochaine collection de portraits. Cette série explore comment nous minimisons ou nous mettons l’accent sur des facettes difficiles de nos identités afin de naviguer dans la culture dominante.

Et puisque deux des participants dans cette collection sont fétichistes, il fallait bien que je les suive lors d’une séance de photo.

se maquiller dans la voiture

En route pour le lieu de la séance, Maîtresse Clarissa perfectionnait son maquillage.

séance photo fétiche

Le lieu était un bâtiment délabré, très pittoresque, en dehors de New York.

séance photo fétiche

Pendant que Clarissa et Thrash entraient dans leur costume, je suis allée voir où on se trouvait.

chapeau

J’adore le caractère des choses en décomposition, donc cette aventure m’a beaucoup plu.

peinture

Cette combinaison de couleurs est l’une de mes préférées.

séance photo fétiche

Je n’étais pas le photographe officiel de la séance et Clarissa non plus, même si elle prenait beaucoup de photos elle aussi.

séance photo fétiche

Ceci dit, même parmi mes photos, il y en a beaucoup que je ne vais pas montrer ici.

fenêtre

Ces photos documentent des choses qui ne font pas partie de mon quotidien, mais dont je suis ravie d’avoir connues.

fenêtre

J’ai beaucoup appris en prenant une journée pour observer cette autre façon d’être, et, après la séance de photo, j’ai appris encore plus en parlant avec Clarissa et Thrash.

séance photo fétiche

Ils m’ont expliqué comment le fétiche peut guérir. Ils m’ont raconté que, quand les gens se tournent vers une dominatrice pour être humilier, par exemple, ils peuvent être à la recherche d’un sérum antivenimeux.

séance photo fétiche

C’est possible que dans leur vie ils ont été dégradés et abusés, et ils souhaitent revivre l’expérience mais avec quelques différences. Cette fois-ci, ils veulent se rassurer qu’ils peuvent toujours endurer l’humiliation. Ils ont envie de subir l’abus de la part de quelqu’un qui se soucie d’eux plutôt que de la part de quelqu’un qui veut blesser. Ils ont besoin de dominer la situation—après tout, le contrôle leur appartient complétement quands ils sont avec une dominatrice.

séance photo fétiche

Décrit ainsi, le fétiche est non seulement compréhensible, mais aussi quelque chose qui touche à de nombreux aspects du comportement humain et de ma propre vie.

MISE À JOUR

14 juin 2017

Les portraits de Clarissa et Thrash font partie de La Magie Empathique, et vous pouvez les voir ici!


Ce billet de blog vous fait-il penser à quelque chose? Vous avez une question à propos de mon art ou ma carrière? Vous voulez dire bonjour?

CONTACTER


Inscrivez-vous à ma liste de diffusion spéciale pour recevoir un email chaque fois que je publie un nouvel article.

S’ABONNER


Si vous avez apprécié ce billet de blog, Ko-fi vous permet de faire un don. Chaque dollar vaut un milliard pour moi!

POURBOIRE