Blog / 2013 / Comment Publier un Livre de Votre Art

6 août 2013

Faire imprimer un catalogue ou un livre d’art nécessite beaucoup de travail, mais il vaut bien l’effort de le faire. Voici dix questions à considérer lorsque vous commencez un tel projet.

  1. Publier un catalogue ou un livre d’art?
  2. Un catalogue est un souvenir d’une exposition ou d’une collection de tableux. Il comprend des images des œuvres, une démarche d’artiste, et une introduction par un critique ou un autre expert qui met votre art dans un contexte plus large. Un livre, en revanche, raconte une histoire, et normalement il comprend plus de texte qu’un catalogue.

    Mon premier livre est un peu plus qu’un catalogue, car il juxtapose des déclarations écrites par les sujets aux portraits de ces mêmes—vous pouvez voir ce que je veux dire dans cette galérie pour la série. Ma deuxième publication est un catalogue pur pour cette série, et ma troisième tombe carrément dans le monde des livres. Ce dernier a une introduction d’expert, mais il raconte aussi une histoire.

  3. Qui va rédiger l’introduction?
  4. Les historiens d’art, critiques, et conservateurs ne sont pas les seules possibilités. Vous pouvez aussi envisager de trouver un expert dans un domaine qui a à voir avec le sujet de votre art.

    Par exemple, mon troisième livre présente de la science avec de l’art, de sorte que j’ai demandé à un biologiste de l’évolution de faire l’introduction du livre. Ce scientifique est un personnage important dans sa discipline, ce qui fait que l’histoire que je raconte à travers mes peintures a plus de crédibilité.

  5. Comment attirer un auteur pour votre projet?
  6. Cette question porte sur deux choses: si oui ou non votre art donne envie à l’auteur d’écrire quelque chose, et le montant que vous offrez pour le texte.

    Ce premier est impossible à aborder dans ce forum. Après tout, il est difficile de savoir quel expert sera disposé à prêter sa réputation à quel artiste. Ceci dit, je suis de l’avis qu’on peut toujours demander. On ne risque que le rejet—ce qui n’est pas le résultat recherché, bien sûr, mais ce n’est pas la fin du monde non plus.

    Quant à la deuxième partie, le tarif standard pour ce genre de travail est un dollar par mot—du moins, le directeur d’un musée régional me l’a expliqué ainsi en 2009.

  7. Faire le design vous-même ou embaucher quelqu’un?
  8. Un designer est une dépense supplémentaire, mais, si vous n’y connaissez rien sur la disposition ou le logiciel dont vous aurez besoin pour y arriver, il vaut mieux le faire faire par quelqu’un d’autre.

    Puisque je fais mon propre site web, je m’y connais un peu, et donc j’ai pu créer tous mes livres moi-même. En faisant ce travail de conception, j’ai découvert que les livres d’art d’autres artistes étaient mes meilleurs amis. J’ai appris la plupart des conventions de catalogues en les regardant.

  9. Auto-publier ouvertement ou demander le parrainage d’une institution?
  10. Vous pouvez publier votre livre sans éditeur et sans excuse ou vous pouvez demander à une institution de mettre son nom sur le projet. Si vous êtes représenté par une galerie, il sera peut-être nécessaire de l’inclure et il sera sans doute avantageux. Mais même si vous n’êtres pas joint à une galerie à long terme, c’est possible que le lieu d'exposition voudra bien s’associer avec la publication de votre livre.

    Normalement, j’auto-publie ouvertement. En générale, je pense que la mauvaise réputation de l’auto-publication peut être évitée sans demander l’aide d’une institution, en faisant un travail exceptionel et en invitant un expert célébré à contribuer l’introduction.

  11. Obtenir un ISBN et un code-barres?
  12. L’International Standard Book Number—le Numéro international normalisé du livre—permet d’identifier, de manière unique, chaque édition de chaque livre. Avec un code-barres, le NINL facilite la vente de votre livre dans les magasins. La derniére fois que j’ai regardé, le numéro et son code étaient disponibles pour $55 sur le Web, de sorte qu'il serait dommage de ne pas les obtenir pour votre livre.

  13. Faire imprimer à la demande ou faire une édition du livre?
  14. Si vous le faites à la demande, vous dépenserez moins d’argent au début mais vous gagnerez moins sur chaque vente. Pour faire une édition, vous avez besoin d’une grosse somme d’argent pour payer l’imprimeur, mais vous avez plus de contrôle sur la qualité et vous avez accès aux opportunités qui viennent quand vous avez des exemplaires du livre à portée de main.

  15. Comment trouver quelqu’un pour imprimer et relier le livre?
  16. Une fois que vous êtes assuré de la qualité du travail de l’imprimeur, c’est une question de qui est le plus proche de vous. L’emplacement joue dans ce choix parce que vous allez vous retrouvez chez l’imprimeur pour évaluer les épreuves plusieurs fois avant l’édition sera faite. D’autre part, il est prudent de demander à l’imprimeur potentiel combien de temps il prendra pour arriver au produit fini. Est-ce que ce sera deux semaines ou deux mois?

  17. Comment vendre le livre?
  18. Les librairies dans votre ville peuvent s’intéresser et même le magasin de votre université (du moins, ça arrive aux USA), mais l’Internet est probablement la meilleure façon de vendre votre livre.

    Sur ce sujet, je sais qu'Amazon semble être le meilleur endroit pour promouvoir les livres en ligne, mais mon expérience avec ce service était loin d’optimale. Des livres perdus (pour lesquelles Amazon a payé par la suite), un processus trop compliqué, la service qui manquait, et des frais pour être vendeur dans ce système faisaient tous partie de mon expérience désagréable. De plus, je ne suis pas sûre que la visibilité qu’Amazon m’a fourni valait le coup. Je vous encourage à faire beaucoup de recherches avant d’utiliser ce service.

    J’ai fait beaucoup mieux en vendant mes livres sur mon site avec un service e-commerce pour accepter les paiements par carte de crédit. Pour commencer, j’ai utilisé E-junkie qui permet une interface multilingue et à la fois en euros et en dollars, mais j’ai eu quelques problèmes avec ce service. Maintenant, j’utilise Gumroad et ça semble marcher assez bien.

  19. Comment utiliser son livre?
  20. Lorsque vous publiez votre art dans ce format, il est présenté de manière compréhensive et il est une nouveauté en quelques sortes dans un monde où l’art est plus souvent vu sur un écran. Un livre permet à la partie de votre public qui ne peut pas acheter une de vos œuvres de collectionner votre art, et il fait un super cadeau pour un client potentiel.

Le Crime Contre Nature

De plus, les livres servent pour la promotion de votre art. En fin 2012, au moment de l’exposition à Portland, j’ai publié le livre du Crime Contre Nature. Et puisque ce livre est plus qu’un simple catalogue, j’ai pu continuer à promouvoir le livre long temps après la fin de l’exposition. On note Le Crime Contre Nature chez BoingBoing, Hyperallergic, Apartment Therapy, un blog de Scientific American, et About.com. Tout ce que j’ai fait pour mériter cet intérêt est d’avoir un livre qui raconte une histoire au lieu d’un catalogue et d’envoyer une centaine de communiqués de presse. Ça fait du travail, mais cela m’a permis de développer un public en dehors de ma région.

Si vous voulez apprendre d’avantage à propos de la promotion de votre art, essayez mon livre numérique sur ce sujet!

S’ABONNER!

Recevoir un message chaque fois que je publie un nouvel article. Envoyez-moi un email pour vous inscrire.

CONTACTER

SOUTENIR MON ART!

Les micro-dons sont le carburant qui fait marcher cette machine à créativité. Je reçois chaque dollar comme un milliard de dollars.

DONNER