Blog / 2013 / Comment Préparer son Exposition d’Art

16 juillet 2013

Que vous travailliez avec un espace dédié à l’exposition de l’art ou avec un café ou un restaurant, il y a toute une liste de questions à examiner dès le départ. Les galeries et autres espaces ne doivent pas nécessairement avoir toutes les bonnes réponses (ou même les réponses les plus avantageuses pour vous), mais il est important de savoir où vous vous situez sur toutes ces questions avant d’accrocher vos tableaux aux murs.

  1. Le pourcentage.
  2. Est-ce que vous louez le mur pour un montant fixe? Est-ce que vous donnez à la galerie un pourcentage de vos ventes? Ou faites-vous les deux?

    Aux États-Unis, si un espace d’expostion demande 40% ou 50% de vos ventes, il doit vous représenter dans toute la région: il doit faire la promotion de vos tableaux en dehors de ses quatre murs. Un pourcentage de 20% ou 30% est normale pour un lieu qui expose vos tableaux sans se concerner du reste.

  3. La publicité.
  4. Est-ce que la galerie crée les cartes postales pour l’exposition? Si elle le fait, quelles sont les informations qu’elle met dessus? Dates et horaires de l’exposition, sans doute, mais est-elle prête à inclure votre URL sur la carte postale?

    Le lieu rédige-t-il un communiqué de presse? Ou est-ce que c’est à vous de le faire?

  5. L’assurance.
  6. Est-ce que l’espace d’exposition assume une responsabilité financière pour vos œuvres alors qu’elles sont chez eux? Si oui, quel est le pourcentage du prix qu’elle assure?

    Si le lieu n’assume pas de responsabilité, vous pouvez quand même apaiser vos craintes sur le bien-être de vos œuvres en faisant bien comprendre à l’espace que ses employés touchent à vos tableaux aussi peu que possible. Sauf en cas d’urgence, normalement il n’y a pas de raison pour qu’ils fassent quoi que ce soit avec vos œuvres sans votre autorisation. Au cas où les dommages se produisent, l’espace doit vous avertir immédiatement afin que vous puissiez évaluer que faire avec le tableau abîmé. Après tout, une œuvre qui n’est pas dans la meilleure condition n’est sans doute pas un bon exemple de ce que vous faites.

  7. L’installation.
  8. Mettez vous d’accord sur les dates d’exposition et les heures d’ouverture. Si vous envisagez laisser vos œuvres à la galerie pendant un bout de temps, fixez quand même une fin même si vous allez décider de prolonger. Comme ça le lieu a besoin de rester en contact régulier avec vous, ce qui n’est pas une mauvaise idée vu qu’il a vos œuvres chez lui!

    Quelles seront les dates précises pour l’installation et le déménagement?

    Qui est responsable pour organiser les tableaux dans l’espace et les accrocher aux murs? Même si j’aime choisir comment l’exposition sera aménagée, je n’insiste pas pour faire tout le travail!

    Comment les œuvres vont-elles être éclairées? Qui va s’occuper de l’éclairage? S’il n’y a pas assez de lumière pour voir un tableau, peut-être qu’il vaut mieux ne pas l’exposer du tous.

    Qui va fabriquer les étiquettes? Quelles informations seront inclus sur les étiquettes?

    Avez-vous des instructions spéciales pour l’exposition? Par exemple, est-ce que vos œuvres doivent être branchées ou allumées chaque jour? Est-ce que le lieu est prêt à faire cela et est-ce que vous pouvez conter sur eux pour le faire?

  9. Les ventes.
  10. Si la galerie s’occupe des ventes au lieu d’envoyer les clients potentiels directement chez vous, il est imporant de savoir quand vous pouvez attendre votre pourcentage. Dans les trente jours après la fin de l’exposition est normale aux USA.

    En outre, si le lieu traite les transactions, quel genre de contrat de vente utilise-t-il? Pour ma part, j’ajoute ces deux termes à leurs recettes classiques:

    1. L’artiste se réserve le droit d’utiliser des images de la peinture pour promouvoir son travail. Si le client souhaite créer des reproductions de l’œuvre, l’artiste demande qu’il distribue ces reproductions gratuitement.
    2. D’un commun accord entre les parties, l’artiste a le droit d’emprunter l’œuvre pour exposition au public, sans frais imposées par le client sur preuve d’assurance suffisante et les frais de transport payés.

    De plus, la galerie doit transmettre les coorodnnées des clients à l’artiste. Je tiens à remercier personnellement les clients, et il est important d’avoir une idée d’où ses œuvres se retrouvent.

    La galerie peut-elle réclamer un pourcentage de la vente d’une œuvre après la fin de l’exposition? Si l’espace revendique des droits sur vos ventes après l’expostition, il essaie sans doute de se protéger contre les artistes qui disent aux clients qu’ils pourraient faire meilleure affaire sans l’intervention de la galerie. Même si je comprends pourquoi les artistes font ça parfois, ce comportement nuit à leur carrière. Ils perdent la meilleure promotion possible: la marque d’une œuvre vendue sur l’étiquette fait penser au public que ces tableux sont quelque chose à acheter.

  11. La soirée!
  12. Y aura-t-il un vernissage pour l’exposition? Quand? Y aura-t-il de la musique et de la bouffe? Et qui s’en charge?

    Est-ce que la galerie veut bien faire un autre événement, comme par exemple une discussion des œuvres par l’artiste?

  13. Remerciments.
  14. Comme vous pouvez le constatez, organiser une exposition n’est pas si simple que ça. Vous aurez sans doute des problèmes de communication avec la galerie ici et là—ce n’est pas facile de collaborarer avec des gens qu’on connaît à peine. Ceci dit, je pense que la plupart d’espaces d’exposition mérite un remerciement sincère.

Si vous souhaitez avoir plus d’aide dans votre carrière et dans la marketing de votre art, il y a cette vidéo qui explique comment commencer la promotion ou mon livre numérique à propos du marketing. Vous pouvez également m’engager comme guide pour artiste.

expo
photo par David Vanadia

Préparer une expo, c’est beaucoup de travail, mais rien ne vaut voir comment votre public réagit à votre art!

S’ABONNER!

Recevoir un message chaque fois que je publie un nouvel article. Envoyez-moi un email pour vous inscrire.

CONTACTER

SOUTENIR MON ART!

Les micro-dons sont le carburant qui fait marcher cette machine à créativité. Je reçois chaque dollar comme un milliard de dollars.

DONNER