Blog / 2010 / Entre la Vie et la Mort

27 septembre 2010

Il y a quelques années j’ai peint deux portraits d’un homme—le premier avant sa transplantation cardiaque et le second après. Lorsque j’ai rencontré le sujet pour le photographier la première fois, il ne savait pas si oui ou non il allait bénéficier d’une transplantation, alors il s’était préparé pour la fin de sa vie. Il était gai et son calme appartenait à un autre monde.

portraits peints en acrylique
Gwenn Seemel
Avant et Après: La Transplantation Cardiaque
2007 et 2008
acrylique sur toile
76 x 122 centimètres (les deux ensembles)

Quand je l’ai interviewé un an plus tard, il était changé. Il avait été fragile en 2007, et en 2008 il avait retrouvé sa santé, mais la transformation n’était pas si simple.

Dans l’intervalle, il avait perdu sa sérénité. Il était de retour parmi les vivants, plongé dans le chaos doux qui définit la vie quotidienne. Il était heureux mais fatigué, vital et turbulent.

Il était vivant, et être vivant c’est compliqué.

Je souffre de l’endométriose. C’est une maladie qui provoque une douleur chronique, qui n’a pas de remède, et qui est mal comprise par le public mais aussi par les scientifiques, les médecins, et les patientes. Quand je me sens accablée par ma condition, je pense à ces deux portraits et à l’homme qu’ils représentent.


Ce billet de blog vous fait-il penser à quelque chose? Vous avez une question à propos de mon art ou ma carrière? Vous voulez dire bonjour?

CONTACTER


Inscrivez-vous à ma liste de diffusion spéciale pour recevoir un email chaque fois que je publie un nouvel article.

S’ABONNER


Si vous avez apprécié ce billet de blog, Ko-fi vous permet de faire un don. Chaque dollar vaut un milliard pour moi!

POURBOIRE